Congrès mondial sur la justice juvénile

Pourquoi ce Congrès Mondial?

Dans le respect de la souveraineté de chaque pays, et malgré les progrès incontestables accomplis ces dernières décennies, l’amélioration de la justice juvénile reste un enjeu déterminant dans l’intérêt supérieur des enfants en conflit avec la loi, comme dans l’intérêt de la société toute entière, indépendamment des disparités économiques entre pays. Malgré la diversité des systèmes juridiques, les défis à relever, comme les débats dans l’opinion publique, soulèvent partout les mêmes questions: les conditions de détention des enfants en conflit avec la loi, le respect de leurs droits, l’efficacité des mesures non-privatives de liberté, les avantages de la justice juvénile restauratrice, la réforme du système judiciaire, et les conditions d’une prévention efficiente de la criminalité juvénile.

Quels sont les objectifs de ce Congrès?

Les instruments juridiques, les normes et les standards internationaux existent: le Congrès vise avant tout à faire progresser leur mise en œuvre, par l’échange d’expériences pratiques et la diffusion d’innovations et expériences positives. Il ambitionne de permettre aux acteurs publics et de la société civile de franchir une étape décisive pour garantir les moyens d’une coopération renforcée, entre les parties prenantes dans chaque pays, comme en termes de coopération régionale et internationale.

A qui s’adresse ce Congrès?

  • Aux Etats, invités à présenter leurs progrès en matière de justice juvénile (législations, projet-pilotes, innovations), à formuler les défis à relever et les moyens à mettre en œuvre, à présenter aussi leurs besoins et leurs propositions, en matière de coopération régionale et internationale;
  • Aux professionnels de la justice juvénile (juges, magistrats, procureurs, autorités académiques, administration pénitentiaire, services sociaux, policiers, avocats, etc.) invités à exprimer leurs leçons apprises et leurs propositions;
  • Aux Agences des Nations Unies, aux organisations internationales, aux organisations non-gouvernementales et autres acteurs de coopération internationale concernés par la réforme législative, la formation des acteurs et la coordination des initiatives de la société civile.

Comment se déroulera le Congrès?

Le Congrès se déroulera en trois langues officielles (français, anglais et espagnol) et comportera des présentations, des tables rondes et de nombreux ateliers thématiques. La participation active des congressistes leur permettra d’échanger les leçons apprises, les pratiques performantes et de développer leurs réseaux.